mardi 20 novembre 2007

L'indépendance à portée de poste !

Et voilà, la demande officielle d'indépendance de la Bourgogne a été envoyée au représentant de l'Etat français, ce n'est donc plus qu'une question de jours avant que notre rêve devienne réalité. Nul doute que face à la situation de crise qui frappe son pays, le président Sarkozy n'aura guère d'autres choix que d'accepter notre offre raisonnable.




La liberté nous tend les bras les amis !

5 commentaires:

Vercingetorix a dit…

Je tiens à préciser que le dernier mot de la lettre n'engage que son auteur et n'a qu'une portée diplomatique visant à nous rendre sympathique aux yeux de ce président réactionnaire, il ne constitue en rien une prise de position du mouvement de libération de la Bourgogne contre les grêves qui frappent actuellement la France, ce qui constituerait une ingérence dans les affaires intérieures de la France.

Anonyme a dit…

Bravo je suis stupéfait par le courage et l'audace de ce mouvement. J'aimerais savoir si il existe un forum dans lequel on pourrait tous se rencontrer, afin que la Bourgogne reprenne ses droits (je souhaite absolument que la Bourgogne reprenne la Belgique et le Chnord, ça me tient réellement à coeur)

Vercingetorix a dit…

Merci pour votre soutien. Notre mouvement ne dispose pas encore de site, bien que les commentaires de ce blog aient vocation à servir de lieu de débat aux différentes questions abordées.
En revanche il m'arrive d'intervenir régulièrement sur ce forum : http://www.dijonforum.com
où nos positions sont souvent clarifiées.

Anonyme a dit…

Nous, Louis, Roy de France et Navarre par la Grace de Dieu, nous opposons formellement à l'indépendance du duché de Bourgogne.
Ces félons au Royaume de France s'empresseraient de prêter allégeance à la courrone anglaise.
En conséquence Nous, Louis, ordonnons la levée d'une troupe de 300Lansquenets, 100mousquetaires, 100Dragons et 100Uhlans afin de traquer et d'éliminer les dissidents. La troupe stationnera ensuite en la ville de Dijonpour pallier toute rébellion ultérieure.

Nous l'ordonnons, qu'il en soit ainsi.

Vercingetorix a dit…

C'est une citation historique ? Elle illustre assez bien la mentalité française en tous : la violence comme unique moyen d'action.
Tout cela est si loin de nos moeurs qu'on se demande comme nous pouvons encore être assimilés à cette exécrable nation.