mardi 11 novembre 2008

Qui casse paye

En ce 11 novembre 2008, jour de deuil et de congé, on parle beaucoup des ravages de la guerre, on évoque non sans raison les millions de soldats morts sur ces charniers sans cesse réapprovisionnés qu'on appelle le champ d'honneur, on commémore les grandes batailles qui ont couté si cher en vies humaines et c'est très bien comme ça.
Seulement, s'il est bien légitime de penser aux morts, qui se soucie des destructions symboliques engendrées par la guerre ?
Qui, en ce 11 novembre 2008, 90 ans après la fin de la 1ere Guerre Mondiale, a une pensée pour le poète pornographe Alexis Piron ?

Personne ?

Et bien si !

Moi !

Et je le fais savoir à Gordon Brown !

La preuve :



ps : Finalement après "your gesture" j'ai ajouté : "and all Burgundy too". J'espère que monsieur Brown y sera sensible.


Discover The Stranglers!

12 commentaires:

Anonyme a dit…

Pour rendre hommage à l'immortel poëte Dijonnais, je me permet de rappeler certains des vers de cette Ode à Priape qui fit tant pour son élection à l'Académie Française et tant pour sa non-ratification par Louis XV (ce qui prouve l'infériorité de la France sur Dijon dont l'Académie, elle, ne fit point tant la bégueule...):

"...
Aigles, baleines, dromadaire,
Insecte, animal, homme, tout,
Dans les cieux, sous l'eau, sous la terre
Tout nous annonce que l'on fout
Le foutre tombe comme grêle :
Raisonnable ou non tout s'en mêle,
Le con met tous les vits en rut :
Le con du bonheur est la voie,
Dans le con gîte toute la joie
Mais hors du con point de salut.
..."

Avec mon admiration.

Vin-Sans-Soif

zelast a dit…

t es vraiment ouf.excellent !

Vercingetorix a dit…

Ah je vois qu'on connait ses classiques, toutes mes félicitations.
Ceci dit Piron a fait preuve d'un peu de tièdeur dans ce paragraphe quand il affirme "hors du con point de salut", mais il se rattrape quelques vers plus loin quand il parle de Socrate.
Et comme vous dites l'éviction de Piron de l'académie française prouve bien le caractère définitivement bourguignon de ce dernier.
Saviez-vous que c'était mon ancêtre ?

>>> Zelaste merci pour ce compliment. Aurai-je l'avantage de vous connaitre ?

Anonyme a dit…

J'ignorais ce lien de parenté. C'est un aïeul que tout bon Bourguignon aimerait avoir, vous avez de quoi être fier. Je suis un peu jaloux...

Effectivement, ma citation fut restrictive, mais, quelque soit mon affection pour sa strophe, je n'ai pas eu le courage de pousser jusqu'à Socrate pour compenser cette étroitesse physiologique.
L'Ode est diantrement longue et se prête peu à une transcription intégrale...

Les curieux trouveront assez facilement cette oeuvre majeure de la poésie de langue française dans de nombreux recueils et anthologies....

Gloire à Piron, immortel Bourguignon !

Vin-Sans-Soif

P.S. Gordon Brown pourrait faire un geste, après le coup de la Jeanne, les Britons sont restés nos débiteurs....

Anonyme a dit…

Bon j'admet que les codes postaux Londoniens sont relativement déconcertants pour les néophytes mais bon pour la prochaine fois je vous donne quand même l'adresse complète de Mr Brown:

Prime Ministers residence
10 Downing Street,
London, SW1 2AA
England

Au fait à quand une lettre à Mr Obama? après tout, son pays est également impliqué dans toutes ces histoires de bombardement, non?

Burgundly yours,

un bourguignon de Londres

Vercingetorix a dit…

ah oui merci, j'ai un peu essayé de le trouver sur internet, mais mes recherches sont restées vaines.
Dieu merci, Gordon Brown joue d'une petite notoriété non négligeable outre Manche et j'espère que les facteurs auront l'acuité de trouver son adresse malgré cette lacune.

Quant à Obama je lui écrirai avec plaisir quand il aura emménagé dans la Maison Blanche, mais je ne dispose pas de son adresse actuelle.

Anonyme a dit…

Pour l'adresse actuelle d'Obama, c'est très simple, y'a qu'à demander:

Barack Obama
PO Box 8102
Chicago, IL 60680-8102
UNITED STATES OF AMERICA

et voila, le tour est joué!

Vercingetorix a dit…

C'est vraiment son adresse ?
Toutes mes félicitations, je suis épaté par l'étendue de vos relations.
Toutefois je persiste à penser qu'il vaut mieux lui écrire quand il sera en poste, pour le moment il n'est pas en position d'agir et si je lui écris dès maintenant il risque d'oublier d'ici sa prise effective du pouvoir.

Yazok a dit…

Ha, très bien excellent.
Vous savez prendre vos responsabilités, vous, au moins.
J'espère que ce personnage qui est effectivement assez écouté chez les Bretons saura entendre une voix aussi raisonnable.

geoboss1 a dit…

ah que c'est bon pour moi étudiant en urbanisme de voir que quelque par quelqun porte les mêmes valeurs que les miennes! c'est un vent de fraîcheur pour moi qui n'a pour seule ambition que de tranvailler à l'aménagement de ma chère région... pardon, de mon cher pays je n'est même pas pu le faire chez moi puisque l'ogre parisien mange toutes les formations des alentours. Ce blog c'est comme ammener une part de mon pays à paris en attendant mon retour en ma terre promise : la BOURGOGNE! Continuez ainsi!

Vercingetorix a dit…

Merci à bous, nous attendons votre retour en Bourgogne avec imaptience, les urbanistes seront amenés à joure un grand rôle dans la Bourgogne Libre quand il faudra redonner à Dijon ses allures de capitale selon des conceptions esthétiques renouvelées (débarrassées des influences françaises).

Anonyme a dit…

Mais quelle bande de trous du culs que vous faites ! Arrêtez votre nombrilisme pré-pubert et ouvrez les yeux. Même s'il y a beaucoup de raisons en ce moment de ne pas être très fiers d'être Français, je pense que la population bourguignonne se porte mieux aujourd'hui que sous les ordres éventuels d'abrutis comme vous!