jeudi 9 juillet 2009

Ci git Piron, Qui ne fut rien, Sinon du moins, Un Bourguignon

Nous sommes aujourd'hui le 9 juillet et c'est l'anniversaire de mon auguste ancêtre : Alexis Piron (et celui de votre serviteur, qui tâche tant bien que mal d'être sa réincarnation).
J'ai souvent fait référence à ce génial écrivain dans mes précédentes interventions, mais beaucoup d'entre vous, fidèles lecteurs, m'ont demandé des précisions à son sujet, alors j'obtempère.
Piron n'est sans doute pas le plus grand des poètes bourguignons, mais c'est sans aucun doute le plus bourguignon des grands poètés. Toute sa vie il a roulé les R et son esprit est si contraire à celui de la France qu'il justifie pleinement nos revendications indépendantistes.

La trogne si sympathiquement familière de mon ancêtre, Alexis Piron. Pour en avoir une idée plus juste il faut l'imaginer parfaitement rubiconde et entièrement couperosée.

Piron naquit à Dijon, dans la rue qui porte aujourd'hui son nom, en 1689. Son enfance fût banale, son adolescence plate et sa scolarité médiocre. On le retrouve jeune homme à errer dans les tavernes, ou son passe temps favori est de se prendre de grosses murgeasses jusqu'à s'en faire péter le foie. Piron paraissait alors voué au destin de tout honnête bourguignon qui se respecte : mourrir d'une bonne grosse cirrhose. Et puis un jour, un de ses amis lui déclame l'une de ses compositions (tombée dans l'oubli) : l'ode à la paresse, qui célèbre la joie de "ne jamais rien foutre". Piron est aussitôt séduit. Lui aussi veut devenir poète ! Alors il cherche l'inspiration, mais en attendant d'astiquer la muse il astique d'abord son gros manche induré, puis au moment où il lâche la purée, c'est la révélation, et dans la foulée il compose son Ode à Priape.
Jamais sans doute le foutre ne fût célébré avec un tel lyrisme, une telle fougue, une telle ardeur. Jamais la littérature n'avait autant bandé. Car quand Piron se branle il n'y va pas de main morte, il répand le sperme par torrent, il éjaculte à la face de l'univers tout entier. Bourguignonement.

L'oeuvre d'un mien camarade bourguignoniste, qui fût temporairement exposée à Semur et qui rend un vigoureux hommage à Alexis Piron.

C'est peu dire que son Ode fût peu goutée par les autorités d'alors (l'époque des ducs et leur licence était bien loin) mais le président Bouhier lui accorda sa clémence et étouffa l'affaire. Il portera ensuite toute sa vie ce chef d'oeuvre comme un fardeau. Ses enemmis auront beau jeu de déterrer cette poésie de jeunesse pour lui interdire les honneurs et lui clore l'accès à l'académie française. Tous ses biographes lui en feront également grief. Sainte-Beuve lui même, pourtant bon connaisseur de la littérature bourguignonne, ne peut s'empêcher de l'accabler de pesantes capucinades. Et pourtant il n'y pas là de quoi rougir, bien au contraire, il y a de quoi envoyer la sauce blanche. Ce poème est sans aucun doute son chef d'oeuvre et, je tiens à l'affirmer, c'est l'un des sommets de la culture bourguignonne, qu'il faut lire, relire et apprendre par coeur. Personnellement, depuis que je l'ai lu, je ne peux plus m'adonner à ces plaisirs solitaires sans avoir une pensée pour le brave Piron, et il m'arrive souvent, en foutant, de me réciter quelques uns de ses vers immortels.

Piron d'ailleurs, ne fit jamais vraiment mieux. Il écrivit certes quelques poésies équivoques assez plaisantes, mais pour gagner sa vie il consacra la majeure partie de son oeuvre au théâtre comique, genre qui a excessivement vieilli et qu'on ne goute plus guère de nos jours.

Mais au delà de ses vers, c'est surtout le personnage lui-même qui marqua durablement les esprits. Piron est un esprit trucculent, jamais à court de bons mots bien assassins. Et la cible privilégiée de ses épigrammes fut précisément Voltaire, c'est-à-dire la France. Car Voltaire est l'incarnation de l'esprit français, ce n'est pas pour rien qu'il git au Panthéon, c'est un rationnaliste, un modéré, un extrêmiste du juste milieu, un tempéré radical que tous les excès effraient, en un mot c'est un Philinte. Piron au contraire incarne la Bourgogne a la perfection, il est volontiers outrancier, il est bonhomme, plein de verve, de gaillardise et rit de tout.
Le vrai visage de l'esprit français : malingre, pâle, étriqué, cruel et fourbe.

Ces deux personnages se détestèrent dès leur première entrevue. Piron vint s'asseoir à côté de Voltaire qui grignotait un morceau de pain sans lui adresser la parole. Piron, pour souligner son impolitesse sortit une bouteille de vin (sic) et la but à même le goulot.
- Monsieur, lui dit le rachitique petit français pour se justifier, je sors d'une maladie qui m'a laissé avec le constant besoin de manger.
- Monsieur, lui rétorqua Piron, moi je sors de Bourgogne et elle m'a laissé avec le constant besoin de boire.

Avouez que c'est envoyé n'est-ce pas ? En dans les dents en plus.

Une autre fois Piron croisa Voltaire à la sortie d'une de ses pièces qui eut un certain succès.
- Heh bien lui dit Voltaire, vous m'aviez prédit que cette pièce serait sifflée et il n'en fut rien.
Piron réplique : - quand on baille, peut-on siffler ?

Et vlan ! Un autre camouflet en pleine poire.

Je pourrais citer cent traits du même tonneau, tous aussi cinglants les uns que les autres, mais l'essentiel est que chacun ait compris en quoi ces deux hommes illustrent à merveille toutes les différences qui existent entre la France et la Bourgogne.
Piron finit sa vie seul, pauvre et aveugle, tandis que Voltaire fut porté en triomphe an Panthéon.
On cite souvent à son sujet, son épitaphe, qu'il composa lui-même : "ci-git Piron qui ne fut rien, Pas même académicien", je vous donne ici une autre de ses oeuvres tardives, moins connues, mais qui résume tout l'esprit bourguignon :

Travaille sans songer au gain
Ne sois intéressé ni vain
Aime, ne hais ni ne dédaigne
Sois ivre et gai, bois de bon vin
Ta vie, arrivée à sa fin
Aura valu plus qu'un long règne.

Ici, un autre de ses testaments.

Bon voyage Piron et bon anniversaire !

17 commentaires:

Yazok von Kenoby a dit…

Quel grand homme !

amiralbenson a dit…

par st andré !!ça c'est du devoir de memoire ...

Anonyme a dit…

Cette sculpture est sublime!
Quel est donc cet artiste, que dis-je ce génie?

Anonyme a dit…

I know this web page gives quality dependent articles and extra stuff, is there any other web site which offers these data in quality?
Also see my site :: www.daily-wet-tshirt.com

Anonyme a dit…

Hi, its pleasant paragraph about media print, we all understand media is a enormous source of data.
Also see my web site :: www.teenpornpost.com

Anonyme a dit…

Hello There. I found your blog using msn. This is a
really neatly written article. I will make sure to bookmark
it and return to read more of your helpful information.

Thanks for the post. I will certainly return.
my web site :: www.xxxvideofix.com

Anonyme a dit…

These are actually great ideas in about blogging.
You have touched some good factors here. Any way keep
up wrinting.
Also visit my website :: hardcore sex

Anonyme a dit…

Good day I am so excited I found your blog page, I really found you by accident, while I
was researching on Bing for something else, Regardless I am here now
and would just like to say thank you for a remarkable post and a all round entertaining
blog (I also love the theme/design), I don’t have time to read it all
at the minute but I have book-marked it and also included
your RSS feeds, so when I have time I will be back to read a great deal more,
Please do keep up the awesome b.
Feel free to visit my web blog - adult donita dvd mall porn star vhs

Anonyme a dit…

Piece of writing writing is also a excitement, if you be familiar with after that you can write otherwise it is complicated to
write.
Also see my site - Teen Hottie Playing A Little

Anonyme a dit…

What's up friends, how is all, and what you want to say concerning this article, in my view its genuinely remarkable for me.
my webpage - naked girls

Anonyme a dit…

I relish, lead to I found exactly what I was looking for. You have ended my four day lengthy hunt!
God Bless you man. Have a nice day. Bye
My webpage : cheap iPhone 5 for sale online

Anonyme a dit…

These are in fact wonderful ideas in about blogging.

You have touched some good things here. Any way keep up wrinting.
My page :: natural energy boost

Anonyme a dit…

This excellent website definitely has all of the information
I needed concerning this subject and didn't know who to ask.
Also visit my page ... seo company india

Anonyme a dit…

May I simply just say what a comfort to find someone that genuinely knows what they are talking about over the internet.
You definitely realize how to bring an issue to light and make
it important. A lot more people have to read this and understand this side of your story.
I can't believe you're not more popular because you surely possess the gift.



Feel free to visit my page - FDA approved diet and appetite suppressors in Miami

Anonyme a dit…

Hi there, the whole thing is going well here and ofcourse every one is sharing data,
that's genuinely fine, keep up writing.

my blog; dumbbell sets

Anonyme a dit…

Thanks to my father who stated to me on the topic of this weblog, this
webpage is actually amazing.

My web page :: Casada safada gostosa

Anonyme a dit…

I am curious to find out what blog system you are using?
I'm having some small security issues with my latest blog and I'd like to find something more safeguarded.
Do you have any suggestions?

Check out my homepage; girlmovies.net