samedi 14 février 2009

Propagande moderne !

Je vous avais parlé dans mon précédent message d'une idée que m'avais suggéré l'exploit de ces jeunes agitateurs bourguignonistes, et bien cette idée la voici, en image :



Et non vous ne rêvez pas ! Les Bourguignons Libres les espéraient, les patriotes français angoissaient à cette idée, mais ils sont là : ce sont bien des autocollants de la Bourgogne Libre !
Cette fois le Mouvement de Libération de la Bourgogne passe à la vitesse supérieure dans la propagande. Les activistes qui ont déjà participé à des opérations de sabotage idéologique savent que le moment où l'on inscrit son message est toujours délicat car il peut vous faire pincer, avec un autocollant la propagande est rapide, sûre, efficace. Déjà, à l'heure ou j'écris ces lignes des dizaines d'autocollants ont été affichés à Dijon, Besancçon, Paris ou Semur, et ce n'est qu'un début. Une opération de plus grande envergure sera lancée la semaine prochaine à Dijon, aussi ouvrez l'oeil dans les rues, les facs et bien sûr les bars, vous pourrez tomber sur l'une de ces petites bombes qui vont faire grincer bien des dents et susciter bien des enthousiasmes.

L'objectif bien entendu c'est que ce slogan entre dans toutes les têtes, qu'il devienne une évidence aux yeux de tous les Bourguignons.
Voilà pourquoi vous pouvez vous associer à cette formidable entreprise.
Comment ?
Rien de plus simple, écrivez moi là :

37 commentaires:

Anonyme a dit…

l'Elysée... C'est un pari à relever, la bourgogne le mérite bien ! Les autocollants donnerons aux actions des bourguignons libres une image moins amateur que la craie un mouvement est né, aujourd'hui il grandit
Félicitation!

geoboss 1

JeuneBourgogne a dit…

Eh bien, si tu me le permet je ferais une new's sur mon blog pour qu'un maximum de gens participent à cet action.

Vive la Bourgogne Libre !
Libarté pôr lai borgoègne !

Charles le Téméraire a dit…

Non seulement je te permets mais je t'y incite et t'en remercie chaleureusement !

JeuneBourgogne a dit…

Et bien cela sera fait dès que je trouverais le temps.

Amicalement.

Anonyme a dit…

ça sert à quoi ?

Personne sait que vous exister !
La plupart des gens pensent que vous êtes la région française par excellence !

Tout le monde ignore votre combat, tout le monde !!

Vous n'avez aucune crédibilité.

Charles le Téméraire a dit…

Et bien justement, ça sert à nous faire connaître et à renverser ces fausses idées reçues.

Pierren a dit…

excellente idée !

Anonyme a dit…

Terrible !!

Est-il envisageable, par le même biais que les autocollants, de faire fabriquer des drapeaux à l'indentique ?? Si c'est possible, dites-moi tout de suite à qui envoyer le chèque !!! Cela sera très util dans les manifastations (St Vincent, percée du vin jaune...) ou autres sorties avinées dans les bars.

Charles le Téméraire a dit…

Oui, on me pose souvent la question des drapeaux.
La Bourgogne Libre n'a malheureusement pas encore les moyens de distribuer des drapeaux aussi facilement que des autocollants. Celui que vous avez vu lors de la pose du drapeau sur le viaduc de Semur a été fait manuellement. La seule adresse où ce type de drapeau était à vendre est celle-ci :
http://www.flagline.com/id01140123

Comme je n'en n'ai jamais acheté je ne peux rien vous dire sur leur qualité, mais je crois qu'ils sont d'assez petite taille.
Le drapeau traditionnel est quant à lui beaucoup plus facile à trouver, il vous suffit de taper "drapeau" sur un moteur de recherche et vous trouverez rapidement. Je crois que certains de ces sites peuvent vous faire un drapeau à croix de saint andré si vous leur envoyer le motif, mais j'ignore quels en sont les prix.

Charles le Téméraire a dit…

Finalement en cherchant sur les sites espagnols, pays où la croix de Saint-André a connu des heures de gloire, je suis tombé sur u nsite où vous pourrez acheter des drapeaux de la taille de votre choix à des prix raisonnables :

http://www.todobanderas.com/cruz-borgoÑa-p-13763.html

Merci aux Espagnols.

Anonyme a dit…

Merci beaucoup pour ces adresses internet. Je ferai quelques recherches afin de savoir combien peut couter un drapeau sur mesure. Je vous ferai part de mes résultats !!
Vive la Bourgogne indépendante !!!!

Anonyme a dit…

Moderne pour ne pas dire dépasser. Réinventez-vous. Les autocollants, affiches et drapeaux, vous n'avez rien d'attirant. De toute façon que pouvons-nous attendre de Charles le Téméraire mort il y a plus de 500ans ?
c'est dans vos têtes que La Bourgogne est enfermée, qu'elle n'évolue pas. Un combat dépassé porté par des matériaux maintes fois utilisés.
Vous vieillissez bien trop vite. De toute façon la Bourgogne s'avance vers une liberté, celle d'un territoire vide d'humains

Bourgogne libre a dit…

En tout cas, tant qu'elle ne se remplie pas d'abruti dans ton genre, c'est le principal.

Tu ignores tout de notre région, alors reste dans ton coin, prend ta pelle et ton seau et va jouer.

Anonyme a dit…

http://etat-bourguignon.over-blog.org/

Anonyme a dit…

L'insulte est un art que tu ne maitrise malheureusement pas.
Je n'ignore rien, même si je ne sais pas tout, de cette région française qui n'est pas "votre".
Croire qu'une terre t'appartient parce qu'une abrutie primitive a enfanté un abruti secondaire comme toi dans ce lieu, c'est bien dangereux.
De plus je n'attaquais pas ici votre irréprensible besoin de faire joujou avec des concepts que vous ne maîtrisez pas comme liberté, indépendance, territoire. Qui, par ailleurs, sont bien trop lourd pour pouvoir être finement employés par esprits obtus comme les vôtres.
Je me permettais seulement de vous faire remarquer que pour un combat politique nouveau, il fallait des armes nouvelles.
Je méprise votre "esprit de lourdeur" qui n'a rien de constructif.
Quant à aller jouer, je n'en demande pas plus. L'esprit de sérieux dont vous faites preuves n'empêche en rien la bêtise de vos revendications.
Quand je m'invente des histoires, je n'ai pas peur au contraire de vous, de reconnaître la légéreté d'un tel acte.

Tu ne comprendras peut-être pas une telle phrase mais je cite Zarathoustra de Nietzsche: "L'autruche court plus vite que le coursier le plus rapide, mais elle aussi fourre encore lourdement sa tête dans la lourde terre : ainsi l'homme qui ne sais pas encore voler"

Charles le Téméraire a dit…

Je tiens à préciser que je ne suis pas l'auteur du message qui te traitait d'abruti, toutefois son message me parait justifié puisque toi-même ne lance que des invectives. Il ne suffit pas de dire que nous sommes rétrogrades pour que nous le soyons, il faudrait encore essayer de le démontrer et je ne vois pas l'ombre d'un argument dans tout ce que tu as écrit.
D'ailleurs c'est une erreur, ce que nous voulons ce n'est pas regarder toute notre vie des Van der Weyden et des Sluter mais recréér les conditions qui ont permis l'émergence d'un tel art, c'est-à-dire cet esprit d'indépendance qui a donner naissance à tous les grands mouvements politiques et artistiques de l'histoire. C'est un peu facile de nous caricaturer sans prendre la peine de nous lire.
Et pour votre mépris j'en ai autant à votre égard et à vos critiques qui ne visent en fait qu'à perpétuer un éternel statu-quo et un nihilisme culturel total. Vous avez peu prendre de haut notre projet, nous au moins nous en avons un.

Pierren a dit…

j'ai l'impression que tu ne maîtrise pas tes paroles, ce qui est d'autant plus effarant que de ne pas maitriser des concepts :

Tu dis que tu ne demandes qu'à partir, mais au final tu prends la peine de répondre à des "esprits obtus" tout en trouvant notre cause obsolète en voulant tout de même nous faire "remarquer que pour un combat politique nouveau, il fallait des armes nouvelles".

Je sais pas toi, mais je vois deux contradictions ici, peut être est trop difficile d'argumenter ?

Au final, qu'a tu débattu ici ? Que nous as-tu apporté comme débat ?

Cracher ton venin ne servira à rien ici.

Anonyme a dit…

Des comportements aussi violents que ceux de notre anonyme ne mérite pas d'intérêt, la violence (même verbale) est le dernier refuge de l'incompétance. Cette pharse dont j'ignore l'auteur résume votre état d'esprit !
geoboss1

Anonyme a dit…

Pierren - il n'a jamais été question de partir mais de jouer. Je ne demande pas plus que de jouer, c'est-à-dire rester sur un mode de découverte du monde. Au contraire de la vieillesse des arguments proposés par vos consorts sur la liberté, le territoire et vive la patrie...
Par ailleurs, il y a trois niveaux de propos dans ce que j'ai écrit : celui d'une opposition à votre position générale, une demande d'éclaircissement sur vos idées et une critique générale sur la façon de lancer des idées politiques. Il n'y a donc aucune contradiction

Geoboss - la violence maîtrisée est un style d'écriture, même l'insulte qu'un des autres commentateurs à employer mal à propos. L'incompétance ne se mesure qu'à la vacuité des propos et des commentaires. La phrase vient d'Isaac Asimov.

Charles le téméraire : Le premier message n'avait rien à voir avec l'invective mais plutôt une idée générale sur le fait de la vieillesse des idées et des moyens utilisés.
Cependant votre réponse est bien la plus intéresante, même si je ne suis pas d'accord avec vos propos. Il n'est plus question de mots mais d'idées.
Un esprit d'indépendance n'a rien à voir avec l'indépendance physique d'un territoire. La culture ne naît pas des conditions territoriales politiques.
Par ailleurs je ne vois où se trouve le nihilisme et le statu-quo. Je ne demande que ça que ça bouge. Mais ce n'est pas avec des recettes de grand-mère que vous créerez de la culture.

geoboss1 a dit…

Et bien tout d'abord, sachez que la Bourgogne ne se dépeuple plus de puis au moins 1982(+0.05% entre 1982 et 1999 et +0.68% entre 1999 et 2006). D'autre part c'est uniquement dans votre imaginaire que l'indépendance nécessite l'autarcie ou la non évolution. La Bourgogne à toujours été une terre de transites, de relations et de transactions en tout genres. C'est un trait de notre culture, alors pourquoi voulez vous que nous détruisions nos propres meurs ?

Vous dite que la culture ne naît pas des conditions territoriales politiques, mais nous revendiquons notre droit à disposer de nous même, or cette revendication s'attache plus à un peuple (le peuple Bourguignon) qu’a un territoire. Cependant dans la pratique territoriale la liberté ne peut que s'attacher à un territoire. L'Homme a toujours fait des découpages territoriales, c'est la clef de l'organisation, de la mise en place de pratiques territoriales propres à chaque entité humaine. de ce pratiques territoriales nait en partie la culture. Réciproquement, la culture apporte une vision spécifique du territoire, vision qui à sont tours influera sur l’organisation de l'espace par les sociétés, c'est rétroactif ! La notion de territoire et de culture si elles ne sont pas systématiquement similaire restent néanmoins liées.

Pierren a dit…

"Un esprit d'indépendance n'a rien à voir avec l'indépendance physique d'un territoire"

Vous en avez encore des biens bonnes de ce genre ?

Je pense qu'au lieu d'étaler votre pseudo science qui est tout sauf exacte, vérifiez vos acquis, les exemples existent par dizaine.

Si vous voulez prétendre à un semblant de débat, contentez vous de choses exactes et non de vos calomnies.

Au passage,comme disait Pierre Desproges, la culture c'est comme la confiture, moins l'on en a, plus on l'étale...

geoboss1 a dit…

Juste une précision les chiffres que je donne sont ceux de l'INSEE.

Anonyme a dit…

MESSAGE A PIERREN :

LA BLONDE RAGEUSE te pisse à ta royale raie. en espérant que tes pauvres bourses vides ne prendront pas leur indépendance et n'abandonneront pas ce que tu as entre les jambes.

la blonde rageuse n'en a rien à branler de ta bourgogne de merde, de ton blog de merde, de tes idées de merde, de tes fautes d'orthographe de merde.

ceci est mon premier et dernier message posté.

tu sers à rien.

ps : la moutarde, ça n'existe même pas à Naples.

Ton pote a dit…

Il mérite une bon soufflet l'anonyme. Qu'il se montre et nous le rosserons jusqu'à la fesse. Abruti va.

Yazok a dit…

Certains anonymes de ce blog sont singulièrement aggressifs et éminemment impudents. Pendons-les, pendons-les !
Vive la Bourgogne Libre !

Charles le Téméraire a dit…

On dirait que Pierre N a quelques petits soucis avec les femmes hehe.

>>> Anonyme : A mon sens tout moyen de propagande qui est efficace est moderne, et je ne vois rien de plus efficace que des autocollants pour diffuser massivement notre mot d'ordre : Bourgogne Libre ! Mais si vous avez mieux à suggérer n'hésitez pas à nous soumettre vos idées.
Quant à la culture, je suis désolé, mais si vous observez l'histoire vous noterez qu'elle est toujours corrélée à un esprit d'indépendance, que ce soit les cités grecques, le mouvement de la commune au XIII° siècle (ou comme par hasard c'est dans les villes qui se sont émancipées qu'on a vu se bâtir les premières cathédrales), les villes italiennes qui étaient toute autonomes, et bien sûr la Bourgogne elle-même quand elle secoua la tutelle française (ce qu'elle s'apprête à refaire)/

geoboss1 a dit…

Et bien du coup maintenant c'est une blonde rageuse !

geoboss1 a dit…

Et bien du coup maintenant c'est une blonde rageuse !

Anonyme a dit…

Pierren - Si tu pouvais écrire de manière censée, ce n'est parce que je cite Nietzsche qu'il faut penser étalement de savoir (Isaac Asimov, c'était évidemment la référence que cherchais géoboss). Si tu n'a pas cherché à comprendre, ce n'est pas de ma faute. Par ailleurs, je doute que tu es un semblant de pain sur lequel étalé ta culture. Il faut une personnalité et ce n'est pas en reprenant les propos des autres en moins bien que tu m'intéressera. Par ailleurs, débattre n'est pas un question de science. Et contredire est encore moins question de calomnie.
Il me semble que tu as un problème avec le savoir et la connaissance d'ordre psychologique, mais je n'y peux rien, cesses donc d'intervenir si ce n'est pas pour discuter.

Géoboss - Je ne pense pas qu'il y ait de raison à l'indépendance de la Bourgogne si c'est pour retrouver une terre de culture. L'indépendance dans son cas relève plus d'un renfermement. Le transit, les relations existent toujours, alors pourquoi réclamer quelque chose que tu as déjà. L'indépendance n'est pas une question de moeurs par ailleurs.
Ce n'est pas par ailleurs parce que l'homme a toujours fait des découpage territoriaux, que ces derniers sont l'essence de la culture. C'est dans les relations d'homme à homme qu'elle naît et non de territoire à territoire. En quoi par ailleurs vous ne disposez pas de vous même ?

Charles - La culture grecque ne nait pas d'un esprit d'indépendance, mais d'une question d'égalité entre les hommes et d'un rejet d'une partie de l'humanité.

Pierren a dit…

Ce n'est pas en extrapolant un bout de ma phrase que tu peux juger une personne cher anonyme, je te pensais plus censé et moins démago que cela. Tu devrais te relire et mieux soigner ta syntaxe, un débat n'est pas lui même un échange entre propos ?
Le dictionnaire peut être ouvert et je suis persuadé que tu pourras t'en resservir.

Tu as raison sur un point, débattre avec quelqu'un qui n'argumente qu'en employant supposition et affabulation ne mérite pas qu'on s'y attache.
Je remarque que tu n'écris aucune de tes phrases à partir de faits. Juste des verbes de supposition et de pensée ?

Bref, ne nous égarons pas si tu le veux bien, je suis prêt à entendre dans un vrai débat, quelques arguments qui cette fois ci seront vrai

arfeux a dit…

Un petit mot sur la Bourgogne qui fusionne avec la Franche Comté ?

remi a dit…

Qui c'est qui boiiiiit ? La bourgogne !!!
Vivement que le Duchet reprenne ses droits !

Charles le Téméraire a dit…

>>> anonyme : l'apogée de la culture grecque se situe très exactement à Athènes, au moment où la ville se bat pour son indépendance face aux Perses et face à Sparte, c'est-à-dire au moment ou elle affirme son indépendance avec le plus de conviction.

>>> arfeux (drôle de nom) : ça vient, dès demain.

geoboss1 a dit…

Cher anonyme, je ne vois pas en quoi votre réponse contredit ce que j'affirme, c'est effectivement des relations entre hommes que naissent les cultures, mais le monde n'est pas un jeu vidéo virtuelle et se rapporte à un support physique qui est le territoire. Il est le témoin de la culture et en lui même générateur de culture. Alors comment un peuple peut il être pris au sérieux s'il n'a pas les moyens de gérer le support même de ca culture ainsi que tous les témoins de son unicité culturelle (dont le territoire). Et au delà de la culture, c'est un rayonnement économico-culturel qu'il importe de retrouver car le potentiel de la bourgogne est immense, sinon pourquoi dans l'histoire les peuples voisins de la Bourgogne auraient dépensés tant d'énergie à l'annexer ?
Les royaumes alentours avaient simplement peur de laisser naitre une telle puissance le long d'un axe aussi dynamique. Or dans cette optique la gestion d'un territoire d'échelle française n'est pas le plus adapté à la Bourgogne. Nous voulons faire passer nos intérêts avant ceux de la France.

Anonyme a dit…

Je trouve que ce blog qui peut paraître attrayant pour les bourguignons s'avère vite un ensemble de caricature cherchant plus à faire parler qu'à agir. Preuve en est les multiples identités et même vies de "Charles le téméraire" qui au fil du temps et de ces histoires inventées accumule et dévoile les incohérences.
Dommage

Charles le Téméraire a dit…

Je ne vois pas à quelles incohérences vous faites allusion, je n'ai changé d'idéntité que parce que caramai avait supprimé mon ancienne adresse email, ce n'est qu'un détail.

Anonyme a dit…

La liberté de conscience nous permet de s'affirmer pour la liberté de la Bourgogne.
Les Pays-Bas bourguignons étaient un bien beau projet qu'on a le droit d'aimer!


https://www.youtube.com/watch?v=vgxSgSR3Mf4

https://twitter.com/NicolasSemaille

Nicolas, Wallon picard (Be)