vendredi 18 juillet 2008

Vacances en Bourgogne

Un mien camarade bourguignoniste, avec qui nous avons en commun l'amour de la Bourgogne et un goût prononcé pour le viol (l'instrument de musique, pas la pratique sexuelle, c'est-à-dire celui qu'on qualifie "de gambe"), m'envoie ces quelques photos de vacances, qu'il a décidé de passer cette année... en Bourgogne ! Heh oui ! On ne se refait pas ! Mais jugez donc plutôt, je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager ces merveilles :



Comment ! s'écrieront certains géographes un peu tatillons, mais ces photos n'ont pas été prises en Bourgogne, mais en Turquie !
Alors ?
Que signifie cette pantalonnade ?
Se fiche-t-on de nous sur ce site ?
Heh non, car cette petite facétie de ma part (j'en conviens bien volontiers) me permet de souligner un lien trop oublié entre notre belle contrée et l'Anatolie Centrale. On ignore encore trop souvent en effet que cette dernière région fût colonisée au II° siècle avant Jésus-Christ par des Gaulois pour y créér l'éphémère, mais non moins fameux, royaume de Galatie. Or figurez-vous que la majorité de ces Galates provenaient, tenez-vous bien, de la tribu des Sénons, dont la capitale était Sens et dont le territoire correspondait au nord-est de la Bourgogne. Voilà pourquoi nos deux régions sont-elles si liées.
Jusqu'ici ce rapprochement culturel m'était apparu comme quelque peu estompé par deux mille ans d'histoire et bien que je ne doutais pas de sa réalité secrète, elle me semblait pour le moins subtile, voire carrément abstrue. Pourtant l'autre jour tout devint étonamment clair. J'étais en effet tranquillement atablé au Restaurant de spécialité turque des Laumes, le Pacha, sis juste en face de la gare, en train de déguster un succulent chich kebab, évidemment agrémenté de sauce moutarde (le fameux Burgond Kebab), quand le serveur se proposa de partager ma table. Alors tandis que je grignotais quelques frites je le regardai, stupéfait, se servir un grand verre de vin rouge, tout droit issu du vignoble beaunois. D'un seul coup ce fût comme une révélation ! Les liens entre la Belgique, la Bourgogne et l'Anatolie Centrale cessèrent subitement d'être une énigme pour devenir une réalité non seulement bien concrête mais encore inouiment délicieuse (quoiqu'un peu lourde à digérer, convenons-en).

Aussi la prochaine fois que mangerez un Kebab ayez une petite pensée pour nos sympathiques ancêtres les Sénons !

6 commentaires:

Vercingetorix a dit…

Choses étonnantes, j'apprends à l'instant même (l'information n'est pas neuve, mais mon érudition est encore perfectible dirait-on) que les évangélisateurs de la Bourgogne, Bénigne et Andoche sont aussi issus de cette région. Sans compte le culte de Dionysos qui en est aussi issu.

Et dire qu'il y a encore des gens assez sots pour croire aux coincidences !

Anonyme a dit…

Eh bien, tes vacances ont l'air de bien se passer

Anonyme a dit…

Eh bien, tes vacances ont l'air de bien se passer

Vercingetorix a dit…

On se connait ?

Anonyme a dit…

alors ça avance ce bouquin, à quand quelques extraitys en ligne ?

Vercingetorix a dit…

Pour ça il ne faut pas y compter, rien ne transparaitra avant qu'il soit achevé !