mardi 22 janvier 2008

LA CRISE !

L'heure est grave. Très grave même. Nous sommes peut-être, et même sans doute, à un tournant historique, et il est de toute première importance que les Bourguignons agissent en toute connaissance de cause.
Cela ne vous aura pas échapper, la Bourse vient de s'effondrer, comme en 1929. L'observatoire de prévisions économiques parle d'une Grande Récession qui peut durer près de dix ans, les plus optimistes disent que cette crise est la plus grave depuis la Seconde Guerre Mondiale. Ce qui va se passer par la suite ? L'Histoire nous l'a déja appris, après l'effondrement de la finance et la précipitation de quelques spéculateurs par les fenêtres de gratte-ciels (si vous allez à Paris, surveillez le ciel en marchant à la Défense), nous verrons ensuite déferler des hordes de clodos miteux dans nos rues, rongés par la misère et la saleté, enfin bien sûr, les prix vont grimper et nous en reviendrons à ces noëls traditionnels ou une orange était un cadeau mirifique.
Quant aux conséquences politiques, on sait qu'elles peuvent être plus dévastatrices encore !
La France, dont l'économie est entièrement insérée dans l'Union Européenne, elle-même majoritairement liée aux Etats Unis, n'aura tout simplement aucune marge de manoeuvre.


Comment réagir ? C'est très simple, d'autres Etats nous ont montré la voie par le passé. La Bourgogne indépendante serait maitresse de son destin, je vous le dis très simplement, avec toute la froideur dont la réalité sait parfois se parer : c'est l'indépendance ou la mort !
Mais si vous tenez à tout prix à rester soumis à la France et à vivre en guenilles, ça vous regarde, moi, je me tiens à la disposition de la Nation : qu'on se le dise !

1 commentaire:

Bourgogne ivre a dit…

carrément!!! vive la bourgogne ivre!