mardi 11 janvier 2011

Lettre envoyée au nouveau préfet de Bourgogne

Le 3 janvier de cette année nouvelle, la préfecture annonçait (non sans commettre une maladroite faute de français, puisque le mot "préfète" signifie femme de préfet, et non femme qui exerce la fonction de préfet) la nomination d'un nouveau préfet en Bourgogne : madame Anne Boquet !

Heh oui, vous avez bien lu : Anne Boquet.
Anne !
Non, vous ne rêvez pas, c'est bien d'une femme qu'il s'agit ! Une femme ! Cet être si fantasque, à la gorge proéminente, aux épaules étroites et à l'entrejambe troué.

Comme vous, je crus d'abord une plaisanterie et j'accueillis cette nouvelle avec la plus franche hilarité, mais quelques jours plus tard la presse venait confirmer cette hilarante information : on avait bel et bien nommé une bonne femme à la tête de la préfecture de Bourgogne !

Je voulus protester et puis après y avoir mûrement réfléchis je me suis dit : "palsambleu, soyons moderne ! Et pourquoi pas une femme après tout ?".

Aussi, et bien que cette personne soit la représentante des forces d'occupation de la Bourgogne, je trouvais plus courtois, et plus habile, de saluer respectueusement cette nouvelle arrivante et de lui souhaiter la bienvenue en Bourgogne. Qui sait, après tout, si elle ne saura pas, mieux que son triste prédécesseur, comprendre la légitimité de nos revendications ?
Voilà pourquoi je lui envoyais la lettre suivante.
Souhaitons donc la bienvenue à Anne Boquet à la préfecture de Bourgogne et souhaitons qu'elle soit la dernière personne à exercer cette fonction.


7 commentaires:

Le duc des mythomanes a dit…

Que dire, que dire.

Ce nouveau préfet à moins le mérite de porter le doux prénom de la fille de notre duc Jean sans peur.

Mais, cher Charles vous auriez pu vous appliquer un peu plus pour écrire l'adresse.

En tout cas et pour conclure, le prefet est prévenu et comprendra ce que signifie ces drapeaux et autres autocollants déployés.

Anonyme a dit…

Ca manque de tache ( et de parfum ) de vin et d'Époisses...
Sinon c'est pas mal !
J'espère que tes relations avec la DST sont bonnes ?

Anonyme a dit…

L'administration française n'a aucune connaissance des notions les plus élémentaires d'histoire et de géographie. Si j'étais militant de la cause bourguignonne, je commencerais par exiger que le département de l'Ain soit rattaché à la région Bourgogne et que le Nivernais en soit, au besoin, exclu.

Charles le Téméraire a dit…

Le département de l'Ain ? Oui il a été administré par la Bourgogne pendant quelques siècles (à une époque où le Nivernais avait sa propre administration je vous l'accorde), mais l'Ain n'était pas Bourguignon au moment de l'âge d'or.

J'avoue ne pas très bien connaître la région. Êtes-vous sur que les habitants de l'Ain soient de culture bourguignonne ? Je n'ai encore reçu aucun courrier allant dans ce sens.

Le duc des mythomanes a dit…

Vaste question qui est l'Ain.
Entre la Bresse dont une partie est en Bourgogne, la Dombes que je ne saurais situer et, le Bugey et pays de Gex qui me semble plutôt tournés vers la Savoie il y a de quoi parler. Surtout que j'imagine qu'avec les siècles les frontières ont bougé et les territoires se sont morcelés.
Le plus simple serait de proposer à tout peuple aillant été un jour sous l'autorité bourguignonne un référendum pour leur rattachement.
Encore faut-il que les français les laisses partir et que les autres bourguignons veuillent d'eux.

Anonyme a dit…

Un nouvel article sur mon blog histoire de bourgogne. Un article qui parle d'Acco qui a su réunir trois peuples Gaulois contre l'ennemi Romain.
http://histoirebourgogne.over-blog.com/

Anonyme a dit…

Le departement de l'Ain n'etait partie qu'un region français qui s'appellait Bourgogne gouverné par des lieutenants . Ce n'etait pas un etat independant. Aucun partie de l'Ain, Bresse y compris n'a jamais etait bourguignon pendant l'indepenrence du duché. La plupart (Bresse, Bugey, pays de Gex) apres avoir eu leur propres seugneurs appartenait aux Etats de Savoie jusqu'à 1601, et Les Dombes gardait son independence jisqu'à 1762.
En revanche, les regions de l'Ain (en effet, ce le departement fait des pieces et des morceaux, tout comme la region Rhône-Alpes) faisaient parti des royaumes de Bourgogne, tout les trois, mais si je comprends bien, ce n'est pas tout à fait le même chose que La Bourgogne.